Tabacologie

Si 80% des fumeurs souhaitent arrêter de fumer, franchir le pas n’est pas pour autant une chose facile : craindre de ne pas réussir, d’être en manque, d’être irritable, de prendre du poids, de ne plus être tout à fait soi-même sans cigarette, d’être incompris par l’entourage face à certaines difficultés et réactions qui peuvent survenir à l’arrêt du tabac, etc. Pourtant des solutions existent.

Le saviez-vous ?

Plusieurs tentatives s’avèrent souvent nécessaires pour beaucoup de fumeurs avant d’arriver à un arrêt définitif.

Le fait de se faire aider multiplie grandement les chances d’y arriver.

La dépendance à la cigarette est en fait une triple dépendance (physique, psychologique et comportementale) et chaque fumeur est particulier.

La dépendance physique

La nicotine est une drogue puissante dont le manque peut provoquer, chez certains fumeurs, des symptômes de sevrage (changement d’humeur, irritabilité, nervosité, humeur dépressive, fatigue, insomnie, difficulté de concentration, maux de tête,…). Sachez qu’à l’heure actuelle, des moyens efficaces existent pour rendre le sevrage physique gérable et confortable.

La dépendance psychologique

La cigarette, au fil du temps, a été associée par le fumeur à bon nombre de moments agréables et d’effets positifs (pauses, décontraction, détente entre amis, réponse au stress, stimulation intellectuelle, soutien pour le moral, coup de fouet,…) au point de finir par prendre une place importante dans la vie quotidienne de la personne. Pour beaucoup, la cigarette est d’ailleurs devenue une véritable « béquille psychologique », la solution trouvée pour tout gérer. Ici aussi des solution existent pour retrouver voire augmenter sa qualité de vie sans tabac.

La dépendance comportementale

Le fait de répéter plusieurs fois par jour pendant plusieurs années le geste de fumer, finit par conditionner le cerveau à ce comportement. Ceci explique que certaines cigarettes peuvent alors être fumées par réflexe, par automatisme et non par besoin. des techniques de déconditionnement peuvent alors s’avérer utiles.

Quelques bénéfices à l’arrêt du tabac …

Qu’est-ce qu’un tabacologue ?

Un tabacologue est un professionnel de santé au niveau médical ou paramédical qui a suivi une spécialisation en tabacologie. il s’agit d’une formation inter-universitaire organisée par le FARES, en collaboration et avec le soutien de l’ULB, l’UCL, l’ULg, de la Société Scientifique de Médecine Générale et de la Fondation belge Contre le Cancer. les tabacologues sont formés à l’accompagnement dans l’arrêt du tabac.

Quels sont les apports des consultatons de tabacologie ?

Ils sont nombreux, citons parmi les plus importants : l’information sur le tabagisme et son arrêt, l’établissment d’un bilan quant au(x) type(s) et niveau(x) de dépendance tabagique, la préparation à l’arrêt du tabac, des conseils et des solutions personnalisés, un accompagnement et un soutien à la motivation, …

A qui s’adressent les consultations de tabacologie ?

Aux personnes qui :